Archives de catégorie : Non classé

Pas d’ateliers d’écriture avant le 03 avril…

Rien ne sert de ressasser ou de servir du réchauffer… Vous le savez, les écoles sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Pour ma part, ma saison d’ateliers est largement compromise puisque sur cinq cessions programmées ce printemps, trois ont été annulées. C’est regrettable, mais sans doute prudent. Rendez-vous pour un prochain épisode où je vous raconterai mes nouvelles aventures en partance pour Belle-Ile en mer, Angers ou la Haute-Savoie. En attendant, je vais au jardin !

Docu-fiction Joséphine Baker : c’est parti !

Me voilà, au mois de janvier, lancée pour un mois dans l’écriture de la vie de Joséphine Baker. Il m’est arrivé quelque chose de surprenant : j’ai commencé mon texte à la première personne – comme pour mon Léonard de Vinci – et je me suis très vite trouvée empêchée. Dès que j’ai tout modifié et passé le texte à la troisième personne, ma plume s’est envolée comme par miracle ! Allez comprendre…

Les Papestes d’Avignon m’ont fait la fête !

Une soirée placée sous le signe de Léonard de Vinci, mon drôle d’oiseau. Dans l’arrière-salle de la librairie « La mémoire du monde », le décor était planté : deux estrades et une dizaine de chaises pour recevoir plus de trente personnes. La salle était comble, l’émotion et le plaisir ne l’étaient pas moins… De bonnes questions de la part de Chantal Pelletier – modératrice pour la soirée – et du public. Bien entendu, certaines questions se faisaient pointues sur l’Histoire ou l’Histoire de l’Art, je précisai aussitôt que je ne suis ni historienne, ni historienne d’Art. Seulement, une simple romancière. J’ai pu parler alors du plaisir que j’ai pris à me glisser dans la vie et dans la peau de Léonard de Vinci. Et combien c’était osé, mais bien agréable !

Atelier d’écriture sous les feux de la rampe !

Partir une semaine pour écrire un recueil de nouvelles avec deux classes, c’est toujours un moment d’inconnu et de découverte. Un grand et bon moment avec les enfants et les enseignants. Sans compter que les lieux où je me rends, où l’on m’attend, sont toujours empreints de beauté et d’Histoire…