Archives de catégorie : Non classé

Atelier d’écriture au top !

J’ai eu le plaisir d’animer une semaine d’atelier avec une classe de 4°, de l’Institution Jeanne d’Arc de Mulhouse, au centre « Le château » de l’association OVAL Séjours, à Saint-Jean-de-Sixt en Haute-Savoie.

Dans mon esprit, des élèves de quatrième, en fin d’année… cela me paraissait une délicate mission. Erreur ! Ils ont été fabuleux. Bien préparés à me rencontrer par leurs enseignants et aussi emplis d’une belle énergie positive, ils ont immédiatement adhéré à ma méthode. En quelques jours, ils ont écrit des nouvelles dont je n’avais encore jamais eu à être aussi agréablement surprise ! Elles étaient épatantes, excellentes, étonnantes…



Librairie « Gros câlin » : magique !

Pour la sortie de mon dernier roman adultes « Comme une boîte de chocolats » paru aux « Coqs Urbains », j’ai eu la chance d’être invitée à une rencontre-dédicace à la librairie « Gros Câlin » – Paris 8 ème, le 03 mai dernier.

Une soirée placée sous le signe des retrouvailles, avec Florence Sultan ex-PDG des Éditions Calmann-Levy, et celui des rencontres avec François Caunac de France-Culture !

Guerrick, le libraire, nous a reçus mon jeune éditeur Corentin Leroux et moi-même, « comme il se doit » nous a-t-il dit ! Et comme il se doit, c’était mieux que mieux. D’autant que les lecteurs et acheteurs étaient au rendez-vous… Merci à tous !

Décrocheurs scolaires ?

Ils sont formidables ces jeunes auteurs en herbe… Ils sont 4, 6 ou 8 et arrivent de tous les coins du Dauphiné. Ils ne sont pas dans le moule de l’école, ils ont eu un accident de vie, ils ne savent plus, ils n’ont plus confiance… Autant de jeunes, autant de cas.

Avec l’atelier, en 4 séances, ils finissent par rêver en entrant dans la fiction.

De l’imagination, ils en ont à revendre et quoi de plus important pour écrire? De la liberté, ils croient se l’être accordée dans des attitudes qui provoquent des réactions… en vérité, dans l’atelier, ils sont libres et ne savent pas toujours quoi faire de ce libre-arbitre autorisé.

Dans tous les cas, ils sont parvenus au bout de leurs forces, de leur volonté, de leur texte avec un réel plaisir. Et pour cela, je ne peux que les en remercier.

Voyager encore et toujours…

Voyager à travers la France (Angers, Belle-ile-en-mer, Paris, Lyon…), voyager grâce aux mots : c’est mon quotidien et j’en suis heureuse, peut-être même fière ! Mes ateliers d’écriture ont repris, l’écriture de mes romans aussi. Il faut du temps pour tout faire, et souvent je cours après, mais avec bonheur. Je viens de terminer mon « petit Pasteur » (petit parce qu’il s’adresse aux 6/8 ans) dans la collection « court-métrage » chez Oskar et j’entame un « petit Eiffel » ! J’aime les recherches que ces docu-fictions demandent, et j’aime aussi la maîtrise de langue qu’il faut rechercher pour offrir à lire le texte à des très petits.

Une rock star !

Quand une fin d’atelier se termine avec des compliments, c’est toujours agréable.

« Mano Gentil, j’aime vos lunettes, votre veste et vos livres (vous apprécierez l’ordre!). Vous êtes comme une rock star ! »

Ce qui est pris, n’est plus à prendre…